Des nouvelles de Photons Canada

Retour à la liste

COVID 19 – Le travail à domicile dans l’industrie canadienne de la photonique

26-04-2021

Dans l'édition Photonics West focus du 6 au 11 mars 2021, un article a été publié sur la base d'un récent sondage mené auprès de l'industrie et du milieu universitaire par Matthew Peach, rédacteur en chef. Optics.org, qui a révélé un mélange de défis et d'optimisme et comment le secteur s'est adapté rapidement. Le sondage a été réalisé à l'automne 2020 par Adam Resnick, analyste marketing chez SPIE.

Il a conclu que la plupart des répondants, soit 64 %, étaient d'accord pour dire que la pandémie avait eu un impact important ou qui changeait leur vie personnelle, professionnelle ou scolaire, 35 % se sentant moins touchés.

Selon l'enquête, seuls 4% des travailleurs ont déclaré avoir quitté leur emploi pendant la pandémie (jusqu'en octobre 2020) avec un pourcentage plus élevé de femmes 6% contre 3% d'hommes.

Comme de nombreux secteurs d'activité, la communauté photonique a connu un grand virage vers le travail à domicile.

Avant la pandémie, 57 % des répondants ont déclaré ne pas travailler à distance du tout, tandis que 22 % travaillaient à distance quatre jours ou plus par semaine.

Dans un article publié le 1er avril 2021, « Canadians working from home during pandemic report productive, longer work weeks: StatCan» de Ben Cousins CTVNews.ca Writer. Dans cet article, il rapporte que l'étude de StatCan a révélé que 90 % des nouveaux télétravailleurs ont déclaré qu'ils  complètent autant de travail, si non plus, par heure pour un mênme temps.

Les résultats de la dernière étude font écho à ceux de recherches récentes menées aux États-Unis qui ont révélé que 84,7 % des personnes travaillant à domicile en raison du COVID-19 ont déclaré au moins les mêmes niveaux de productivité, 41,2 % des répondants ayant déclaré une efficacité accrue. Pour les heures de travail, 35 % des Canadiens ont déclaré avoir travaillé de plus longues heures lorsqu'ils travaillaient à la maison, comparativement à seulement 3 % qui ont déclaré que leurs semaines de travail avaient été raccourcies pendant la pandémie.

Les nouveaux télétravailleurs semblent également aimer travailler à domicile. La recherche a révélé que 80 % des télétravailleurs aimeraient travailler au moins la moitié de leur temps de chez eux une fois la pandémie terminée, et 15 % ont répondu qu'ils aimeraient travailler de façon permanente à domicile.

Selon StatCan, 32 % des employés canadiens âgés de 15 à 69 ans travaillaient de la maison pour la majeure partie de leur horaire au début de 2021. L'Enquête sur la population active de l'agence a révélé que 3,1 millions de Canadiens travaillaient temporairement de chez eux en février 2021.

Dans l'industrie canadienne de la photonique qui est considérée comme essentielle et qui a fonctionné à plus de 60 % de sa capacitépeu peuvent travailler de la maison. De plus, pour la plupart des parents, covid-19 conduisent à plus de temps passé sur la garde d'enfants, l'effet étant sensiblement plus fort pour les femmes que les hommes (46% contre 31%).

Étant donné que les entreprises photoniques au Canada sont à 80 % des PME, qu'elles ont peu d'employés et qu'elles fabriquent des produits physiques, nous ne nous attendons pas à ce qu'il y ait une augmentation du travail à distance après la fin de la pandémie.

Liens:

pwfocus2021.pdf (optics.org) (Page 4)

Canadians working from home during pandemic report productive, longer work weeks: StatCan | CTV News