Des nouvelles de Photons Canada

Retour à la liste

La photonique canadienne dans l’espace sur wildfiresat

21-06-2021

WildFireSat sera un satellite ou une constellation de satellites dont les capteurs infrarouges mesureront l'énergie produite par les feux de forêt, la puissance radiative du feu (PRF). Avec des données sur la PRF, il sera possible d'établir les caractéristiques principales des feux de forêt, comme leur intensité et leur vitesse de propagation, et aussi de mesurer précisément le carbone qu'ils produisent.

Les satellites existants équipés de capteurs infrarouges peuvent observer les feux de forêt. Mais pendant plusieurs heures, en après-midi et en début de soirée, on n'a accès à aucune image satellitaire sur les feux de forêt. C'est pourtant la période la plus critique de la journée, à partir de la fin d'après-midi : les feux de forêt sont alors à leur point culminant. À ce moment, la température élevée, le faible taux d'humidité et les vents forts mènent souvent à l'accélération de la propagation des feux de forêt.

 Wildefire Sat

Dans ce dessin, les traits colorés indiquent les temps de passage de divers satellites utilisés actuellement dans la gestion des feux de forêt : Terra (vert foncé), Aqua (bleu), Suomi NPP (violet), Sentinel-3 (vert pâle), Sentinel-2 (orange) et Landsat 8 (rose). WildFireSat vise à combler une lacune importante dans la surveillance des feux de forêt, au moment où ils sont à leur point culminant. Il sera utilisé de pair avec les satellites existants. (Source : Service canadien des forêts.)

Les capteurs infrarouges de WildFireSat mesureront l'énergie produite par les feux de forêt. Normalement, les capteurs infrarouges sont refroidis à des températures très basses avec un système lourd et énergivore. Un satellite doté d'un tel système de refroidissement est très volumineux et coûteux. WildFireSat aura la particularité d'être équipé de capteurs infrarouges innovateurs basés sur la technologie des microbolomètres, qui n'ont pas besoin d'être refroidis. L'Agence spatiale canadienne a investi dans le développement de cette technologie au cours des dernières années dans le cadre de son Programme de développement des technologies spatiales. Grâce à cette technologie, le satellite est beaucoup plus léger et petit, et son exploitation nécessite beaucoup moins d'énergie, ce qui réduit sensiblement les coûts.

Étant donné que ce satellite est en cours de développement, il dispose d'un appel pour les idées à : Possibilités scientifiques pour le satellite WildFireSat - Agence spatiale canadienne (asc-csa.gc.ca)

 

Lien: WildFireSat : améliorer la gestion des feux de forêt au Canada - Agence spatiale canadienne (asc-csa.gc.ca)